Jeux Olympiques de Paris 2024 : La construction bois en plein essor.

Paris 2024 fait appel aux acteurs de la construction bois pour la construction du Village Olympique à Saint Denis.

Le Comité National pour le Développement du Bois a présenté la suite des chantiers du Village Olympique aux acteurs de la filière bois le 10 mai. L’occasion de constater l’étendu de l’utilisation du bois sur l’ensemble des bâtiments destinés à loger les athlètes. 

Aujourd’hui, les travaux constituent une réponse directe aux enjeux climatiques, le bois se présente comme la solution d’aménagement pour la grande majorité des bâtiments construits pour les Jeux Olympiques dont fait partie le Village Olympique. Paris 2024 a notamment pris le parti de construire les bâtiments avec cette matière car elle est une ressource renouvelable en plus d’être une alternative aux énergies fossiles polluantes. De ce fait, la matière remplit son rôle dans la mission de créer des bâtiments pour l’événement qui soient les plus respectueux de l’environnement possible. En plus d’avoir une empreinte carbone très faible, l’utilisation du bois est un véritable bénéfice pour les acteurs de la filière.

Les travaux sont menés par Vinci construction, entreprise importante de la filière bois. Avec la direction de cette structure dans la construction des bâtiments dédiés aux athlètes, le bois devrait être utilisé dans la quasi entièreté de la surface. Le Village Olympique représente une surface de 280,000 m², et il est prévu une construction de façades en bois sur 200,000 m² et un aménagement de structures en bois sur les 80,000 m². De ce fait, l’ensemble des bâtiments seront construits entièrement ou partiellement à partir de bois. L’apport de cette matière et son installation dans tout le Village Olympique est un véritable plus, notamment dans l’accélération du chantier. La décision d’opter pour cette matière provient également d’une volonté d’assurer la meilleure la qualité résidentielle possible aux athlètes, or le bois est une ressource aux nombreuses qualités : Confort thermique, luminosité, isolant, etc.

Cet événement est également appuyé par un autre acteur majeur : France Bois 2024, qui opère et conseille au niveau de la direction des chantiers, des ressources à utiliser, des acteurs à privilégier, etc. Sa présence dans le processus de construction des bâtiments assure une place importante au bois et aux acteurs de la filière dans la création de ces Jeux Olympiques de 2024. Tout d’abord, son intervention s’est faite au niveau des acteurs de la construction, la structure a su trouvé les compétences nécessaires pour les travaux de construction et a pu former les non initiés au bois en amont des chantiers. France Bois 2024 a également tenu à ce que l’ensemble des bois utilisés soient certifiés PEFC ou FSC, et que 30% d’entre eux proviennent de forêts françaises, son ambition est même d’étendre l’utilisation de bois français à hauteur de 50% dans l’ensemble du Village Olympique. 

Le bois occupe une part essentielle dans ces travaux, ça n’est pas moins 2/3 de la surface et la moitié du volume des bâtiments qui sont alimentés en bois. La part importante du bois dans l’ensemble des travaux de construction et l’intervention de différents acteurs du bois dans les chantiers représente une opportunité de développement immense pour la filière. Le bois, ressource sollicitée mais également appréciée des français, pourrait connaître une popularité et un essor plus grand encore grâce à cet événement. Le secteur de la construction bois pourrait particulièrement se développer et devenir un acteur récurrent dans la production d’événements aussi médiatisés que les Jeux Olympiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.