Wolseley vend à un fonds nord-américain sa filiale française Bois & Matériaux

Le groupe anglais se sépare de sa société de négoce, qui dispose de 140 agences.
L’entreprise avait été rachetée à PPR en 2003.

Poursuite du désengagement en France du groupe anglais Wolseley. La société Bois & Matériaux installée à Pacé près de Rennes, spécialisée dans la distribution de bois et de matériaux pour la construction et les aménagements, vient d’être reprise par le fonds californien Open Gate Capital, qui possède un bureau à Paris. Bois & Matériaux est plus connu par ses deux enseignes, Réseau Pro et Panofrance, qui se partagent 140 agences situées en périphérie des villes, grandes et moyennes.

Un important plan d’investissement

Bois & Matériaux réalise un chiffre d’affaires annuel de 600 millions d’euros et emploie 2.500 salariés qui sont tous repris. Le management reste aussi en place. Le rachat concerne également la société Guimier qui fabrique des moulures de plâtre. Open Gate Capital annonce un plan d’investissement de 25 millions d’euros chez Bois & Matériaux pour renforcer les activités de ses deux marques.

Wolseley s’est déjà séparé, il y a deux ans, de 84 agences Réseau Pro situées dans le sud de la France qui ont été rachetées par le négociant Chausson Matériaux installé à Fenouillet en Haute-Garonne. Quant à la société ISB spécialiste de l’importation et de la transformation de bois, qui appartenait aussi à Wolseley, elle a été reprise il y a à peine deux années par ses cadres. ISB emploie 560 salariés, son chiffre d’affaires 2015 atteint les 222 millions d’euros. Sa principale marque est Silverwood. Le géant anglais Wolseley, dont les métiers vont de la vente d’équipements pour les sanitaires à la distribution de bois, a également cédé la société Charpentes Françaises. Ce fabricant de charpentes est filiale depuis mai dernier du fonds financier britannique Endless. Réparties entre 11 implantations puisque trois ont été fermées très récemment, les activités de Charpentes Françaises regroupent 300 salariés. Wolseley quitte progressivement le territoire français car il juge la rentabilité des métiers de la construction insuffisante. Il était arrivé dans l’Hexagone en 2003 avec le rachat des métiers du bois du groupe PPR (Pinault).

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-regions/021765744583-wolseley-vend-a-un-fonds-nord-americain-sa-filiale-francaise-bois-materiaux-1207391.php?E7908x4ml6dywv0m.99#xtor=CS1-6

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.