Résultats de la 1ère édition de l’AMI feuillus : 180 000€ pour 5 entreprises lauréates dont 2 financées par Forinvest

Résultats de l’Appel à manifestation d’intérêt « Accompagnement à l’émergence de produits ou de solutions innovantes permettant de valoriser la ressource locale en bois feuillus dans la construction »

La France possède une des premières forêts d’Europe en feuillus et depuis plus de 25 ans notre production forestière et le volume de bois sur pied ne cessent de progresser. Cependant, la production de produits à partir de bois feuillus a diminué d’environ 30% sur cette même période notamment à cause du recul des débouchés traditionnels et de la fermeture progressive des petites scieries. Par ailleurs, la récolte de bois d’œuvre feuillus diminue et les feuillus sont de moins en moins utilisés dans la construction bois.

Ainsi, le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, le Ministère du logement et de l’habitat durable, l’Interprofession nationale France Bois Forêt  et le Codifab ont lancé en septembre 2015 un appel à manifestation d’intérêt afin  » d’accompagner des projets industriels qui visent à faire émerger des produits et/ou des solutions innovantes valorisant la ressource locale en bois feuillus dans la construction ».

 

Les critères de sélection : financer l’innovation dans la construction feuillus

Le nombre de projets soutenus par l’AMI devait être limité à 4 ou 5 projets. Cet AMI devait soutenir le financement de mission d’accompagnement, sous forme d’une prestation intellectuelle, par une structure compétente identifiée par le porteur.

L’objectif de cet AMI est de soutenir le maintien et la création de débouchés pour la ressource locale en bois feuillus, de développer l’économie locale dans les territoires et donc de créer de la valeur ajoutée et des emplois non-délocalisables et de promouvoir l’utilisation d’une ressource renouvelable et locale.

180.000€ de subventions pour 5 dossiers dont 2 entreprises financées par Forinvest

25 dossiers ont été déposés avant le vendredi 15 janvier 2016, date de clôture de l’AMI. Les candidatures ont été portées par des organismes divers et variés : entreprises de 1ère et de 2ème transformation, industriels, constructeurs bois, collectivités territoriales, interprofessions régionales, centres scientifiques et techniques…

Ces organismes ont candidaté à cet AMI pour financer des essais techniques, de la R&D, des études de marché et de de faisabilité, la recherche et la mise en relation d’acteurs ou encore l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies marketing et de communication.

Chaque dossier a été expertisé par un comité de sélection et 5 projets ont été retenus :

  • Un projet de développement d’un produit CLT mixte feuillus/résineux porté par l’interprofession régionale Abibois;
  • La société Limousin Bois Abouté Feuillus (LBAF) qui développe un projet de valorisation du chêne rouge et du châtaignier en carrelets pour la menuiserie extérieure et l’agencement;
  • Un projet de développement d’un procédé de fabrication et de mise en œuvre de panneaux CLT en chêne porté par Bois Croisés de Bourgogne (BCB), association ayant pour objet l’étude et recherche de différents procédés de travail du bois, en vue d’implanter en Bourgogne une unité de fabrication de panneaux de Bois Lamellés;
  • Un projet de prototype de parois en planches de hêtre des Vosges assemblées porté par l’entreprise Leko;
  • Un projet de fenêtre innovante en chêne pour la rénovation du bâtiment ancien porté par la SARL Baulain.

Vers une deuxième édition de l’AMI feuillus

Le succès de cette première édition de l’AMI feuillus montre que les entreprises de la filière bois développent des projets innovants pour valoriser la ressource feuillus dans la construction.

Une deuxième édition de l’AMI feuillus est d’ores et déjà à l’étude, en lien notamment avec les travaux du Comité Stratégique de la Filière Bois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.